LA RUÉE VERS L'EAU Non à la privatisation des concessions hydrauliques

L’Unité de Production Sud-Ouest est un Etablissement d’EDF dédié la production d’électricité d’origine hydraulique.

Le Comité d’Etablissement de l’UP Sud-Ouest alerte les citoyens français sur les risques portés par les projets politiques sur le domaine de l’hydroélectricité en France.

PRÉSENTATION

Suite à la seconde guerre mondiale, dans le cadre de l’effort de reconstruction de la nation, le CNR (Conseil National de la Résistance) met en place son programme social et économique. EDF est créée et des fonds publics sont investis pour la construction des grands barrages et le déploiement du réseau électrique.

Ainsi, dans les années 80, la France est indépendante énergétiquement, le kilowattheure français est un des moins chers d’Europe et l’un des plus sûrs (en temps de coupure moyen).Le modèle économique et social démontre toute sa pertinence.

Malgré le bénéfice pour les citoyens français, les libéraux de tous horizons s’associent pour détruire le service public de l’électricité.

Les Directives européennes sur l’énergie, l’accord AGCS en 1994, la Loi Sapin de 1993, le changement de statut d’EDF en 2005 sont les armes pour y parvenir.

Sitôt changé le statut, EDF est démantelée, et le marché de l’électricité est dérégulé.

Les barrages hydroélectriques étant soumis au régime des concessions, le décret Borloo de 2008 prévoit une mise en concurrence sous la forme d’appels d’offre lors du renouvellement de la concession, soit une privatisation de l’exploitation des aménagements hydroélectriques au moment où ceux-ci sont amortis.

Le contenu de ce décret a été validé par la Loi Transition Energétique en 2015.

Le CE de l’UP Sud-Ouest s’inquiète de plusieurs points :

  • Qui seront les nouveaux acteurs ?
  • Comment sera organisée la gouvernance de la gestion de l’eau ?
  • Quels seront les impacts sur le prix de l’électricité ?
  • La sûreté des barrages sera-t-elle assurée ?
  • Qui disposera de l’électricité produite ?
  • Y’aura-t-il des destructions d’emplois ?

Le CE de l’UP Sud-Ouest a décidé de mener une campagne d’information auprès des citoyens français pour démontrer la nocivité de ces orientations pour l’intérêt collectif : Interpellation d’élus, sollicitations de partis politiques, tenue de débats publics, utilisation des réseaux sociaux.

EN IMAGES